Après Marseille et la chlroroquine , voici remise en question l’Alsace et l’effet cigogne…. tous ensemble et sans sectarisme régional, dénonçons les biais méthodologiques!

Fin février, début mars, en Alsace. Les cigognes sont de retour sur les cheminées ! Cette année encore, elles apportent de beaux bébés dans les foyers…

Enfin, c’est ce que l’on raconte aux enfants, car personne sauf les alsacos ne croit à cette mignonne légende. Mais au fait, d’où vient-elle ?

Les mariages sont souvent organisés au début de l’été, en juin-juillet. Et dans les époques plus anciennes, en Alsace et ailleurs, les enfants étaient souvent conçus aussitôt après les noces, notamment parce qu’il n’existait pas de moyen de contraception efficace.
Après 9 mois de grossesse, on observait donc un pic de naissances vers mars… pile quand les cigognes revenaient de leur migration d’hiver !

C’est de là que vient cette petite histoire : du lien observable entre les naissances et le retour des cigognes. C’est une « corrélation », une relation statistique entre deux phénomènes.

Mais cela ne veut pas dire que l’un est la cause de l’autre… ce qui est la définition de la « causalité ». Il ne faut pas confondre corrélation et causalité comme le fait la légende !

En économie par exemple, en regardant un graphique, on pourrait croire que plus un pays est équipé en téléphones portables, moins il subit de mortalité infantile.

Les deux éléments sont corrélés, c’est sûr… mais la véritable cause du lien se trouve ailleurs : le pays concerné est assez riche pour avoir de bonnes maternités et une population qui peut s’offrir des téléphones mobiles.

Entre les cigognes et les naissances alsaciennes, c’est pareil : la causalité, c’est simplement le calendrier, qui fait coïncider les habitudes de reproduction des humains et la migration des cigognes.

Cette mignonne légende a ainsi pour origine une erreur de raisonnement dont on est tous victimes… et qu’on appelle « l’effet cigogne » !

« on ne meurt pour ainsi dire plus du Covid-19… Certains sont morts avec le Covid, mais pas du Covid. »

Les langues se délient …

Olivier de Soyres, médecin réanimateur:

« Médecin réanimateur à Toulouse, j’ai eu l’honneur de soigner des patients Covid-19 graves. Ceux qui sont si malades qu’il faut les maintenir endormis, intubés, sous respirateur artificiel, parfois pendant six semaines. A ce titre, je me permets ici d’aborder les questions de maladie, de soins et de liberté que cette crise soulève.
A l’heure où les villes françaises instaurent le masque obligatoire dans les rues, où les cinémas referment faute de public, où les restaurateurs constatent la frilosité des clients, où les plans sociaux se préparent, on désespère d’entendre la voix de la raison et de la liberté…

Lire la suite

L’absinthe, grandeur et décadence de la « fée verte »

L’absinthe a été à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle une boisson très populaire, mais également très décriée du fait de la toxicité de la thuyone, accusée de rendre les buveurs fous. Une légende ?  

L’absinthe a été créée à la fin du 18ème siècle par un médecin qui s’était exilé en Suisse. La recette de cette boisson a été vendue en 1798 à Henri-Louis Pernod qui développa alors sa première fabrique à Couvet.

Lire la suite

Les épidémies oubliées: La suette, la mystérieuse maladie de la peur

Cet été, Egora.fr vous fait revivre ces épidémies qui ont marqué les esprits, avant de tomber dans l’oubli.
Une maladie foudroyante, qui affole la population et divise les médecins : telle est la suette, qui a sévi dans l’Angleterre des Tudors mais aussi, sous une autre forme, dans les campagnes françaises aux 18e et 19e siècles… avant de disparaître à jamais.

Entre la peste et le choléra, il y eut la suette. Une mystérieuse maladie, aujourd’hui disparue, dont le germe n’a jamais…

Lire la suite

Année1993 : Année Johnny Hallyday

Une fois n’est pas coutume parlons de notre musique hexagonale avec de nombreux événements charismatiques.

L’idole des jeunes fête ses 50 ans avec 3 concerts gigantesques au parc des princes, il donne un show de 3h, parfois accompagné par ses amis :Eddy Mitchell, Michel Sardou et même Sylvie Vartan.

Lire la suite