Impensable mais vrai : des médecins cubains pour pallier la pénurie de spécialistes français

Michèle F nous transmet un article du blog de Jean-Yves Nau, journaliste et docteur en médecine et demande son analyse à Bernard.

Bonjour

27/06/2020. Savoir se faire désirer. Ainsi donc nous sommes, déjà, dans le monde d’après. Quinze médecins cubains sont arrivés, vendredi 26 juin, en Martinique. Accueillis « avec les honneurs » nous dit Frances-Antilles. Loin de fuir leur  régime socialiste ils venaient aider la France à faire face à l’épidémie de coronavirus et, souligne l’AFP,  « pallier la pénurie de professionnels de santé ». Il s’agit d’une première pour la France. Bien étrange première.

Cette arrivée, ajoute l’AFP,  fait suite à l’adoption, en mars, d’un décret autorisant l’intervention de médecins cubains dans des départements et territoires d’outre-mer (Guyane, Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre-et-Miquelon) afin de renforcer les équipes locales. Qui se souvient, en mars, avoir entendu parler d’un tel décret ?

Les quinze sont arrivés à l’aéroport du Lamentin, avec un drapeau cubain, par un vol spécial de la compagnie Air Antilles Express. Leur mission, qui durera trois mois, servira à « couvrir certaines spécialités ».  Cette équipe de médecins compte un pneumologue, deux spécialistes en médecine interne, un infectiologue, deux anesthésistes, trois radiologues, deux néphrologues, un hématologue, un urgentiste, un chef de brigade et un directeur administratif. La France est-elle à ce point en manque ?

L’épidémie due au coronavirus est pour l’instant stabilisée dans l’île où l’on compte 240 personnes infectées depuis le début de l’épidémie et 14 morts. Des lors pourquoi ces renforts ? « Cette action de coopération médicale internationale est organisée dans le cadre de la pandémie Covid-19, en réponse à une demande de renforcement de certaines spécialités médicales, au CHUM et à la clinique Saint-Paul », explique la collectivité territoriale de Martinique, dans un communiqué. Cette mission vise aussi  à « faciliter les échanges de pratiques entre les équipes médicales de Martinique et leurs homologues cubains dans le contexte international de la gestion de la Covid-19 », et à « modéliser une coopération médicale plus active au sein de la Caraïbe » (sic).

Les quinze seront confinés pendant une semaine, avant de pouvoir prendre leur poste. Il leur sera ensuite dispensé des cours intensifs de français. La France devient ainsi le troisième Etat européen (après l’Italie et Andorre) à recevoir l’aide directe de professionnels de santé cubains. L’île socialiste a mis en place de longue date l’exportation de services médicaux, qui constitue l’un des moteurs de son économie. Et c’est ainsi que, progressivement, nous quittons le monde d’avant.

Transmis par Dr Gérald KIERZEK

Journalisme, Santé Publique

27 juin 2020 Jeanyvesnau  ArgentEpidémieMédecinePolitiquePouvoirVirologie

6 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. il faut le faire!!

  2. on marche sur la tete !!!!

  3. Bonjour à tous , effectivement nous sommes sauvés de la pénurie par nos confrères cubains !!
    Alors je ne partage pas forcément cet acte politique qui avait été initié par une député martiniquaise Madame Conconne débouté en début d’année par l’Assemblée Nationale par un vote clair et net et ce projet a été remis au devant de la scène par la Ministre des outremer Madame Girardin.

    Il est bien évidement que c’est une vaste fumisterie car nous n’avons compté au plus fort de la crise du Covid 19 qu’une quinzaine de patients en Réanimation, actuellement 6 hospitalisés dont 4 de Guyane .

    Alors je ne ferai pas de commentaires sur la médecine cubaine qui est reconnue de très grande qualité même par les américains, puisque quelques grandes universités de la Floride viennent les chercher directement à la Havane, je pense simplement les services du CHU local sont victimes comme en métropole de manque de moyens humains.

  4. Pauvre France!

  5. On est à quelques jours de l’ECN 2020 et l’accès aux spécialités est toujours aussi limité cela depuis des années des générations entières ont été massacrées tant par le numerus clausus que par l’ECN. Qui est responsable qui doit rendre des comptes?Dans un hôpital psychiatrique dans l’Oise recrutement de FFI venant de l’étranger qui ont demandé des cours de français… Sans commentaire

  6. L’Andorre a vraiment eu besoin de ces médecins cubains vue l’ampleur de l’épidémie de COVID-19 dans un petit pays, frontalier de la province de Catalogne qui a été également très impactée et où du confinement reprend aujourd’hui dans la zone de Lerida. Le personnel soignant d’Espagne aurait eu qq 30 000 malades dans ses rangs. Donc difficile d’aider l’Andorre qui a eu plus de morts que l’Occitanie pour 150 000 résidents fixes et x travailleurs saisonniers. La coopération d’échelle tri-partite devra-t-elle être revue, la France étant co-prince d’Andorre ? À suivre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.