« Qu’en termes élégants ces choses là sont mises » (Molière, Le Misanthrope)

Si l’on en juge par la nature de ses envois répétés, on ne peut pas méconnaître le penchant de Dominique H pour la poésie et pour…

Poésie de la Marquise de Grignan, fille de Mme de Sévigné.

   

Ah ! vous dirais-je Maman 
A quoi nous passons le temps
Avec mon cousin Eugène ?
Sachez que ce phénomène
Nous a inventé un jeu
Auquel nous jouons tous les deux.

Il m'emmène dans le bois
Et me dit : "déshabille-toi "
Quand je suis nue tout entière,
Il me fait coucher par terre,
Et de peur que je n'aie froid
il vient se coucher sur moi.
Puis il me dit d'un ton doux :
« Écarte bien tes genoux"
Et la chose va vous faire rire
Il embrasse ma tirelire
Oh ! vous conviendrez Maman
Qu'il a des idées vraiment !
Puis il sort, je ne sais d'où
Un petit animal très doux,
Une espèce de rat sans pattes
Qu'il me donne et que je flatte.
Oh ! le joli petit rat !
D'ailleurs, il vous le montrera.
Et c'est juste à ce moment
Que le jeu commence vraiment.
Eugène prend sa petite bête
Et la fourre dans une cachette
Qu'il a trouvée, le farceur,
Où vous situez mon honneur.
Mais ce petit rat curieux,
Très souvent devient furieux.
Voilà qu'il sort et qu'il rentre
Et qu'il me court dans le ventre.
Mon cousin a bien du mal
A calmer son animal.
Complètement essoufflé,
Il essaye de le rattraper.
Moi je ris à perdre haleine
Devant les efforts d'Eugène.
Si vous étiez là, Maman
Vous ririez pareillement.
Au bout de quelques instants
Le petit rat sort en pleurant.
Alors Eugène qui a la tremblotte
Le remet dans sa redingote.
Et puis tous deux, nous rentrons
Sagement à la maison.
Mon cousin est merveilleux
Il connait des tas de jeux
Demain soir, sur la carpette
Il doit m'apprendre la levrette
Si vraiment c'est amusant
Je vous l'apprendrai en rentrant.
Voici ma chère Maman
Comment je passe mon temps.
Vous voyez je suis très sage.
Je fuis tous les bavardages
Et j'écoute vos leçons :
Je ne parle pas aux garçons

13 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • jean-marie farnos sur 19 janvier 2020 à 11 h 09 min

    Mieux écrit que je la lui mets dans sa craquette. Même si la finalité est la même. A la santé de ces textes ds l’environnement puritain insupportable

    • Danièle Raufast sur 19 janvier 2020 à 13 h 49 min

    Top ! 👍🏼
    Si joliment écrit !

    • Friedmann sur 19 janvier 2020 à 13 h 55 min

    Comme c’est de la belle poésie, rien ne peut nous être reproché

      • coux sur 20 janvier 2020 à 21 h 33 min

      en version musicale chantée par Colette Renard
      https://www.youtube.com/watch?v=iDNtxRoQIeg

      trop mignon…

    • MARIE-HÉLÈNE VAN DEN BROUCKE sur 19 janvier 2020 à 14 h 32 min

    Marquise De Grignan. 1646-1705
    Au XVII ème siècle, la poésie ne racontait pas que des situations convenues. Éclairage bienvenu.

    • DUBOIS sur 19 janvier 2020 à 15 h 27 min

    Qu’en termes élégants ces choses là sont dites…

    • Jean-Claude BELTRANDO sur 19 janvier 2020 à 18 h 01 min

    A Madagascar, ils ne connaissent pas Molière mais c’est comme ça qu’il y a beaucoup de grossesses surprises car l’éducation maternelle légendaire enseigne aux jeunes filles pubères de ne jamais embrasser les garçons au risque de tomber enceinte d’où la multiplication des enfants abandonnés dans les orphelinats (quand ce n’est pas dans le rue !)

    • houis sur 19 janvier 2020 à 21 h 19 min

    lu et apprécié

    • Cathy sur 20 janvier 2020 à 8 h 24 min

    Lu

    • Yveline sur 20 janvier 2020 à 13 h 00 min

    Poème fripon, rimes légères.
    On en trouve des choses dans les petits bois .
    Le grand méchant loup , le vilain crapaud on savait; mais le joli petit rat …
    Halte à la déforestation !

    • coste andre sur 20 janvier 2020 à 19 h 23 min

    Nous avons à lambesc un hôtel de Sévigné ou madame la marquise est venue coucher est ce aussi la que sa fille retrouvait son cousin?

    • Genevieve Geschickt sur 20 janvier 2020 à 20 h 50 min

    Comme c’est charmant

    • Hervochon sur 20 janvier 2020 à 22 h 26 min

    Très beau texte Pas mal la version chantée merci Dominique et à Françoise

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.