Faisons un rêve: l’hôpital de demain

Un immense merci à Jean Michel H qui nous fait profiter d’un document qui redonne de l’espoir.

D’une certaine façon l’hôpital décrit ici ressemble par certains côtés à celui que nous avons connu pendant notre internat…

8 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Tout à fait d’accord avec madame Hartemann.

  2. Merci Jean-Michel !
    Nous rêvons un jour ensoleillé d’avril.
    Soyons positifs et espérons un retour à un hôpital plus humain, organisé autour du cœur de métier, surtout communicant, avec la maturité acquise pour les médecins sur le plan financier.
    Ce n’est pas gagné après ma dernière semaine hospitalière de visite.
    Mais, il faut y croire ! Après le formidable élan de solidarité vécu dans les régions les plus touchées.

  3. merci, beau témoignage.. Rêvons…
    Bon dimanche confiné à tous
    Françoise Coux

    • MHVDB sur 26 avril 2020 à 14 h 52 min

    Merci d’avoir porté à notre connaissance cet important témoignage riche de ses sourires et espérance. Bon dimanche.

  4. document très juste et porteur d’espoir à condition que notre gouvernement ait le courage de reconnaitre ses erreurs et fait face à ses responsabilités. Il faudra très vite mettre les acteurs responsables devant un tribunal ( Buzin ,Salomon et les autres dirigeants des entreprises qui n’ont pas cherché à protéger la santé des français mais à s’en foutre plein les poches ! )

  5. Bravo pour ce beau message
    Je retiens de ces paroles sur la crise : les soignants ont retrouvé le sens du soin (très éloigné de la rentabilité)
    Rêvons qu il en reste quelque chose

  6. Merci Jmichel, j’ai également transmis ce témoignage à un groupe d’amis!

    • MHVDB sur 6 mai 2020 à 19 h 40 min

    Cette professeure a alerté ce matin sur France Inter sur le retour des gestionnaires face au faible remplissage de son service maintenant que les patients covid+ l’ont quitté. Elle est préoccupée. Rêve ? Ou cauchemar ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.