Laennec a inventé le sthétoscope en 1816, mais était-il un fan de Beethoven?

1812, Autriche. Penché sur son piano, une fine baguette de bois entre les dents, le compositeur Ludwig van Beethoven est extrêmement concentré. Mais que fait-il ?

Eh bien, il tente d’entendre sa musique… Car oui, à son plus grand désespoir, Ludwig est atteint de troubles de l’audition.

Déclarés dès l’âge de 27 ans, ils n’ont cessé de progresser jusqu’à la surdité complète. Pour pallier son handicap, il aurait alors eu une idée ingénieuse : utiliser une baguette de bois !

Pour comprendre, il faut s’intéresser aux mécanismes de l’audition. Le son est une onde qui se propage dans l’air. Lorsqu’elle arrive à nos oreilles, elle est canalisée par le pavillon (oreille externe), puis vient frapper le tympan, qu’elle fait vibrer.

Cette vibration est transmise par les osselets(oreille moyenne) aux liquides de l’oreille interne. Les mouvements des liquides sont enfin détectés par les cellules sensorielles de la cochlée (organe de l’audition), qui transforment l’information et l’envoient au cerveau. Et voilà, le son prend son sens !

Chez Ludwig, il semble que l’oreille moyenne ait été touchée en premier (on parle de surdité « de transmission »). Ainsi, au début de sa surdité, il aurait pu utiliser la baguette en bois pour transmettre l’onde sonore directement à son oreille interne.

Comment ? Simplement en tenant la baguette entre ses dents et en la gardant en contact avec la caisse de résonnance du piano.

À chaque fois qu’il appuie sur une touche, la caisse de résonance vibre, et cette vibration est transmise le long de la baguette jusqu’aux dents du musicien.

De là, la vibration se propage dans les os du crâne, jusqu’à atteindre la cochlée. Le processus normal peut alors reprendre !

Ludwig aurait ainsi pu entendre les notes jouées au piano. Du moins jusqu’à ce que sa cochlée soit à son tour atteinte et qu’il perde définitivement l’ouïe.

Précurseur et pas seulement en musique puisque cette « transmission sonore osseuse » est depuis utilisée pour certains implants auditifs !

10 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. intéressant

  2. Oui intéressant

  3. Génial Beethoven…

  4. Super merci

  5. Qu’en pensent Bebel et Daniel ?

    • MHVDB sur 31 mai 2020 à 22 h 14 min

    Passionnante cette aide sensorielle simplissime qui permit à Beethoven de continuer à entendre ses compositions qq années de plus.

  6. Pathétique.

  7. Quel tristesse pour ce grand compositeur

    • Bebel sur 3 juin 2020 à 15 h 31 min

    L’origine de la surdité de Beethoven est controversée entre labyrinthite et otospongiose mais le fait qu’il puisse entendre les sons par la transmission osseuse des vibrations sonores transmises par l’intermédiaire une baguette en bois dirigeant directement le son vers la cochlée en court-circuitant la chaine ossiculaire supposée bloquée est plutôt en faveur de l’otospongiose qui est le blocage de la platine de l’étrier dans la fenêtre ovale, malheureusement cette surdité de transmission évolue souvent vers une surdité de perception avec l’atteinte de la cochlée par le processus dégénératif otospongieux aboutissant à la fin à la cophose !
    Mais il s’en est pas mal tiré musicalement pour un sourd !!!

  8. ca c’est 1 orl!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.