Société : Le médecin de Vincent Lambert sous la menace d’une plainte pour assassinat

Par Y. P. le 01-07-2019

La Cour de cassation a statué vendredi dans l’affaire Vincent Lambert, désavouant la cour d’appel de Paris. Plus rien ne s’oppose désormais à un arrêt des traitements de maintien en vie. Farouchement opposés à cette issue, les parents du patient en état végétatif chronique ont annoncé leur intention de porter plainte pour « meurtre avec préméditation » contre le médecin de leur fils.

La Cour de cassation a mis un point final, vendredi 28 juin, au dernier épisode juridique en date de l’affaire Vincent Lambert. Elle a choisi de casser la décision de la cour d’appel de Paris, autorisant de fait un nouvel arrêt des traitements de maintien en vie du patient tétraplégique de 42 ans, en état végétatif chronique depuis 2008. La plus haute juridiction du droit français avait à se prononcer, non sur le fond de l’affaire, mais sur la légitimité de la cour d’appel à intervenir.

« Il n’y a plus de voies de recours possibles car il n’y a plus de juges à saisir », a estimé Patrice Spinosi, l’avocat de Rachel Lambert, l’épouse du patient. « C’est un point final à cette affaire », a-t-il affirmé à l’AFP, renvoyant le choix à l’équipe médicale. Celle-là même qui, en respect de la procédure instaurée par la loi Claeys-Leonetti de 2016, avait opté en mai dernier pour un arrêt de la nutrition et de l’hydratation artificielles de Vincent Lambert.

La décision de la cour d’appel de Paris, le 20 mai dernier, avait sonné comme un coup de théâtre. Saisie par les parents de Vincent Lambert, la cour avait décidé d’interrompre la procédure d’arrêt des traitements initiée le jour-même au CHU de Reims, au motif d’une inadéquation avec la charte du Comité des droits des personnes handicapées (CDPH) de l’ONU – dont la France est signataire. Le Conseil d’État puis la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) avaient pourtant jugé la décision de l’équipe médicale conforme au droit, en avril 2019.

Plainte pour « meurtre avec préméditation »

La bataille judiciaire qui déchire la famille de Vincent Lambert pourrait désormais prendre un tour franchement surréaliste. Par l’intermédiaire de leur avocat, les parents de l’ex-infirmier psychiatrique ont fait savoir qu’ils porteraient plainte pour « meurtre avec préméditation » contre le médecin de leur fils. 

Le Dr Vincent Sanchez, qui dirige le service de soins palliatifs du CHU de Reims, fait déjà l’objet d’une plainte pour « non assistance à personne en péril », déposée en mai dernier.

« Nous serions favorables à une médiation par l’intermédiaire d’une institution internationale pour discuter avec le Gouvernement français pour qu’en l’état actuel les mesures provisoires soient effectives », a indiqué l’avocat des parents. « Vincent n’est ni malade, ni en fin de vie. Son état est celui d’une personne handicapée. »

Interrogé sur l’affaire à l’occasion d’un direct sur Facebook, le Premier ministre a quant à lui appelé à « respecter ce que disent les médecins, ce que dit la loi ». Le CHU de Reims, qui ne s’est pas exprimé, possède désormais toute latitude pour le faire.

[Avec l’AFP]

14 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • Farnos sur 7 juillet 2019 à 21 h 43 min

    Je trouve cela délirant en premier lieu quel rôle doivent jouer les parents chez un homme majeur marié ? Ça on n’en parle pas et d’autre part cette situation est le pain quotidien des services de réanimation il y a eu une grande évolution par rapport à la prise en charge des patients paucirelationnels. Le fond du problème est encore les journalistes qui font leurs choux gras de cette affaire. Quant au conseil de l’ordre il me semble abonné absent comme d’habitude.

  1. Bien sûr le fameux le quatrième pouvoir des journalistes est au premier rang mais peut-être est-il de moins en moins mu par une motivation de fouille merde que pour sauver leur profession menacée par le 5e pouvoir appelé journalisme citoyen qui est devenu la principale source d’informations dans le pays grâce aux moyens de communication qu’offre internet et qui peut affirmer n’importe quoi sans censure ni controle…. La roue tourne et et ceux qui se sont développés en dénonçant la censure politique sont remis en cause par ceux qui propagent la thèse du complot. Dans cette affaire Vincent Lambert je pense qu’en arrière-plan il existe un lobbyisme orchestré par les mêmes personnes que les anti GPA, anti union libre, pro-life et cetera qui avancent sous couvert d’un projet sociétal mais qui nourrissent un projet politique en utilisant toutes les ficelles et les moyen occultes utilisés dans les coulisses de la politique

    • Dominique Herbecq sur 8 juillet 2019 à 11 h 44 min

    Le médecin ne fait qu’appliquer la loi qui après de multiples procès et expertises a décidé d’arrêter cet acharnement soutenu par des associations qui financent les parents ! C’est honteux

    • Friedmann sur 8 juillet 2019 à 13 h 40 min

    Entendu aux infos ce midi : les parents abandonnent les procédures judiciaires…….
    mais maintiennent les poursuites contre le Dr Sanchez : c’est de l’extrémisme honteux

    • houis sur 8 juillet 2019 à 13 h 42 min

    pour ma part je reste persuadé que cet acharnement médiatique orchestré par des parents intégristes catholiques soutenus par les mêmes lobbyistes qui les soutiennent.

    • COUX sur 8 juillet 2019 à 15 h 55 min

    d’acc avec Serge et bernard, il y a des lobbies derriere tout çà…

    • Charle sur 8 juillet 2019 à 19 h 53 min

    Bien d’accord avec vous.. une fin honteuse à une histoire dramatique devenue honteuse..
    Une pensée au personnel soignant qui a fait depuis des années un travail de nursing remarquable puisqu’il n y a pas eu de complication vitale et auquel on demande soit d arrêter ses efforts, soit de les reprendre au gré des décisions contradictoires ..

    • coste andre sur 9 juillet 2019 à 9 h 50 min

    tout à fait d accord avec bernard .problème plus profond du poids des medias et surtout de l integrisme catholique

    • Hervochon sur 9 juillet 2019 à 11 h 45 min

    avis tout à fait partagé, c’est dramatique pour le confrère

    • Jacques RIVOALLAN sur 9 juillet 2019 à 13 h 33 min

    Incommensurable connerie de l’intégrisme!
    Cette femme ne peut dire qu’elle fait cela par amour de son fils, c’ est une mascarade !

    • BELTRANDO sur 9 juillet 2019 à 15 h 01 min

    Intégrisme= tendance doctrinale des catholiques qui refusent toute adaptation de l’apostolat ou de l’action sociale et politique aux conditions de la société moderne (petit Larousse) ça peut malheureusement atteindre toutes les religions …

    • LOURENÇO sur 9 juillet 2019 à 21 h 57 min

    je suis tout à fait vos avis

    • Gourcuff sur 9 juillet 2019 à 23 h 49 min

    D accoure à 100% avec vous

    • cathy sur 10 juillet 2019 à 8 h 15 min

    ok avec tous ; l univers et la conneries humaines sont infinis !!!! et encore l univers je n en suis pas si sure

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.