Avenir du site de la FNIAAIHRS : Ultime tentative… Même celui qui fait la sourde oreille ne pourra me reprocher de ne pas l’avoir prévenu

Cela fait plusieurs fois qu’en réponse à une demande de participation, (et exception faite de deux d’entre nous qui se reconnaîtront et que vous aimez lire), je ne reçois en guise de contribution que félicitations, encouragements, silences lourds de signification, ou pire compliments sonnant faux. Me faites vous donc l’affront de penser que je sois assez sot ou vaniteux pour être dupe?

Comment imaginer que vous n’ayez aucune activité, loisir ou hobby, comment croire que vous ne voyagez pas, ne cuisinez pas, n’avez pas une expertise dans un domaine, que vous n’alliez jamais sur internet pour y lire des articles, regarder des vidéos, écouter des musiques, faire des recherches dignes d’intérêt? Comment croire que vous ne possédez sur votre ordinateur ni photos, ni documents susceptibles d’intéresser notre communauté, même s’ils ne concernent pas directement la fédé en tant que telle?

Ce que je vous demande et ce sera la dernière fois, c’est de partager en m’adressant du matériel sous une forme exploitable (pour que je puisse le mettre en ligne facilement) et je m’engage à gérer tout le reste (à l’image de ce que je fais avec Bernard pour les playlists).

Pour couper court aux arguments infondés derrière lesquels vous vous abritez pour justifier votre passivité, je me suis obligé à réaliser un tutoriel vidéo pour vous montrer en temps réel en quoi consiste un envoi et pour vous prouver que c’est facile, rapide et réalisable au moment même où vous consultez le document, donc sans vous faire perdre de temps car j’ai fini par saisir que seul votre temps est précieux.

Si après avoir regardé le tutoriel, vous persistez à penser que vous n’êtes pas concerné, que c’est trop difficile et chronophage, que votre implication doit se limiter à lire et éventuellement commenter, alors le site n’a pas vocation à perdurer sous sa forme actuelle et je ne me sentirai plus concerné par son administration (comme je vous en ai prévenus dès le début à Malte ). Il est peut-être temps pour moi de passer la main au moment où, grâce au site, nous n’avons jamais été en contact aussi étroit et où nous voyons revenir vers nous d’anciens qu’on avait à tort portés disparus, ce qui me permettrait de me retirer avec les honneurs.

Merci de cliquer ici pour regarder le tutoriel ou ici pour le télécharger (au cas où vous auriez décidé de vous en servir) par honnêteté intellectuelle de même que je vous recommande de relire la fable de Jean de la Fontaine et de transposer la situation et les personnages au sujet abordé aujourd’hui.

Amicalement, bonnes fêtes de fin d’année et à bientôt sur le site ….ou pas.

Serge ECHKINAZI webmestre (qui signifie « personne responsable de l’administration technique et éditoriale d’un site web » à ne pas confondre avec une quelconque maestria. )

LE RENARD ET LE BOUC

Capitaine Renard allait de compagnie
Avec son ami Bouc des plus haut encornés .
Celui-ci ne voyait pas plus loin que son nez ;
L’autre était passé maître en fait de tromperie.
La soif les obligea de descendre en un puits.
                Là chacun d’eux se désaltère.
Après qu’abondamment tous deux en eurent pris,
Le Renard dit au Bouc : Que ferons-nous, Compère !
Ce n’est pas tout de boire ; il faut sortir d’ici.
Lève tes pieds en haut, et tes cornes aussi :
Mets-les contre le mur. Le long de ton échine
                Je grimperai premièrement ;
                Puis sur tes cornes m’élevant,
                A l’aide de cette machine,
                De ce lieu-ci je sortirai,
                Après quoi je t’en tirerai.
Par ma barbe, dit l’autre, il est bon ; et je loue
                Les gens bien sensés comme toi.
                Je n’aurais jamais, quant à moi,
                Trouvé ce secret, je l’avoue.
Le Renard sort du puits, laisse son Compagnon,
…………….Et vous lui fait un beau sermon
                Pour l’exhorter à patience.
Si le Ciel t’eût, dit-il, donné par excellence
Autant de jugement que de barbe au menton,
                Tu n’aurais pas à la légère
Descendu dans ce puits. Or adieu, j’en suis hors ; 
Tâche de t’en tirer, et fais tous tes efforts ;

                Car, pour moi, j’ai certaine affaire
Qui ne me permet pas d’arrêter en chemin.

En toute chose il faut considérer la fin.

18 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • COSTE LEENHARDT Corinne sur 19 décembre 2019 à 18 h 34 min

    Serge…on se calme,tu es vraiment dur.
    Il n’est pas souhaitable de mettre autant d articles si cela est compliqué…D’ailleurs moi j’ ai du mal a tout lire en heures et en temps
    Nous avons tous nos vies ,nos joies et nos enmerdes.Il faut que cela reste cool pour toi mais aussi pour nous

    • catherine veyssiere-bertrand sur 19 décembre 2019 à 18 h 47 min

    Essaie quand même de trouver « la tête dans le Q » d’Anne NOBLOT: çà te rappellera de bons souvenirs !

    • coste andre sur 19 décembre 2019 à 18 h 54 min

    Serge,pour ma part,il n’est pas question de temps,d’ailleurs j’essaie de répondre le plus souvent possible,mais plutôt de centre d’intérêt qui pourrait concerner quelques uns.Oui je fais la cuisine,je cherche des champignons,je pêche à la mouche ,donc j’ai des hobbys,mais cela intéresse t il,beaucoup d’entre nous? Si tu penses que oui dis le et je commence demain avec mes recettes préférées.Avec ma profonde amitié.Surtout ne craque pas.

    1. Bonjour André,
      En préambule, ceux que ça n’intéresse pas n’auront qu’à sauter l’article en lisant le titre! Ce qui importe c’est que tu ressentes un plaisir à partager ce que tu aimes et notre curiosité fera le reste.
      Je suis convaincu que plus il y aura de thèmes différents et plus chacun trouvera chaussure(s) à son pied.
      J’ai constaté que plus il y a d’articles plus il y a et aura de lecteurs parce que le nombre de textes induit une fréquentation accrue de chacun, cette fréquentation accrue induit une complicité entre les lecteurs, des habitudes puis une sensation de partager avec une communauté .
      La suite en messagerie privée
      Amitiés

    • catherine veyssiere-bertrand sur 19 décembre 2019 à 19 h 14 min

    Recettes préférées !! On prend!

  1. c’est parti – après les articles viniques je vous laisse ma recette de dinde aux marrons
    je reviendrais sur les vins d’Alsace ultérieurement

    1. C’est le seul article que je vais publier avant les fêtes au cas où certains n’auraient pas d’idée pour le repas de Noël

    • cathy sur 20 décembre 2019 à 10 h 43 min

    Avis a la population ; moi qui suis complètement « gauche «  » avec internet et l ordinateur ; j ai trouve un article vidéo ; je l ‘enregistre je réussis à l envoyer tout est ok; facile !!!! et oh surprise le blog me le refuse car fichier trop lourd ; je suis désolée car je voulais vous faire partager un instant magique, j espère que le webmaster me pardonnera et peut être pourra jouer encore une fois les apprentis sorciers
    bonnes fêtes a tous

    1. Salut Cathy, évidemment il a fallu que tu trouves juste l’exception qui confirme la regle 😉
      J’ai récupéré la vidéo, je la publierai après les fêtes pour laisser à ceux qui n’arrivent pas à suivre le rythme des articles le temps de récupérer

    • cathy sur 20 décembre 2019 à 15 h 15 min

    merci
    cathy la scoumoune !!!!

    • REICH YANNICK sur 20 décembre 2019 à 17 h 18 min

    HELLO TOUT LE MONDE JUSTE UN PETIT MOT POUR SOUHAITER A TOUS DE JOYEUSES FETES ET N’OUBLIEZ PAS DE CAGNOTER LES ETRENNES SI VOUS EN RECEVEZ😁😁😁
    POUR NOTRE FUTUR VOYAGE A TAHITI
    BISES A TOUTES ET TOUS DE NOTRE PART
    PASCAL ET YANNICK

    • coste andre sur 20 décembre 2019 à 20 h 08 min

    Dernière recette avant noël :Pintade en croute au foie gras.
    Ingrédients:une belle pintade(1500à1800 grs),une pâte feuilletée,300à400 grs de foie gras frais, grains de genièvre,un gros pot de crème fraiche épaisse,huile d’olive,sel poivre.

    Dans une cocotte, faire colorer la pintade avec un peu d’huile saler poivrer.Après coloration sur toutes les faces (5à6 mns) ajouter la crème,une vingtaine de baies de genièvre,couvrir et laisser cuire environ 1H à couvert et petit feu.
    Retirer .
    Détacher les cuisses ,les suprêmes, les ailes.Avec la pâte reconstituer une forme de pintade avec les 2 suprêmes entre les quels vous aurez mis le foie gras.Dorer au jaune d’œuf,enfourner 20mns environ.
    Cinq minutes avant de servir,réchauffer les cuisse et les ailes .Présenter sur un plat la pintade en croute flanquée des ailes et des cuisses de façon à avoir le visuel de l’oiseau,napper de la sauce crème genièvre.
    Bon appétit.
    Bonnes fêtes.

    • Yannick Reich sur 21 décembre 2019 à 10 h 46 min

    Miam miam

    • Christine Friedmann sur 21 décembre 2019 à 15 h 47 min

    Merci
    Bien appétissant 😋😋😋

    • Jacques Rivoallan sur 21 décembre 2019 à 19 h 04 min

    ça a l’air sympa effectivement
    Merci
    Bon Noël

    • Dominique HERBECQ sur 22 décembre 2019 à 12 h 56 min

    Ça me donne envie d’essayer et je suis sûre de la faire un jour
    Merci d’avance pour cette recette
    Et joyeux Noël

    • Daniel LOURENÇO sur 22 décembre 2019 à 15 h 57 min

    Bravo André
    à la retraite c’est promis, je me lance dans la cuisine
    Joyeux Noêl à tous

    • On s’en lèche déjà les babines merci Andre très bonne fête à tous Françoise et Jean-Michel sur 22 décembre 2019 à 19 h 41 min

    On s’en lèche déjà les babines merci Andre très bonne fête à tous
    Françoise et Jean-Michel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.