le Professeur Joyeux ne fait pas que des heureux…

Prononcée le 8 juillet 2016 en première instance, la radiation du professeur Joyeux a été annulée en appel mardi 26 juin 2018 par la chambre disciplinaire nationale de l’Ordre des médecins. Cet organe, indépendant du Conseil national, a estimé que la radiation n’était « pas suffisamment motivée » …  Selon la décision d’appel, les propos du professeur Joyeux « n’excédaient pas le principe de la liberté d’expression ».

L’Ordre des médecins riposte. Au nom de la « déontologie » et pour défendre la vaccination, il conteste en cassation l’annulation de la radiation de ce médecin fer de lance des anti-vaccins.

Michel Cymes, comme une grande partie de la communauté médicale s’insurge contre cette réhabilitation et ne mâche pas ses mots (regardez la video ici).

4 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • houis sur 29 juin 2018 à 13 h 30 min

    dans toute thérapeutique médicale il peser le pour et le contre mais comment avancer le principe de la liberté d’expression quand vos propos induisent le décès de tant et tant d’enfants parce que les parents font confiance aux propos d’une sommité médicale

    • BELTRANDO Jean-Claude sur 29 juin 2018 à 17 h 40 min

    Cela confirme ce que je pensais du COM qui n’est qu’une mafia médicale où les dirigeants se soutiennent comme une maçonnerie du corps médical composée « d’intouchables » !
    Bebel

    • Dubois sur 30 juin 2018 à 12 h 30 min

    Bravo mr Cymes pour votre franc parlé
    JOYEUX se prévaut d’un titre universitaire pour semer un doute redoutable chez nos patients

    • farnos sur 13 juillet 2018 à 10 h 08 min

    Joyeux s’apparente plus à Simplet……

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.